Polypes Nasaux : Diagnostic précoce et traitements innovants

Polypes Nasaux : Diagnostic précoce et traitements innovants

Polypes Nasaux : Diagnostic précoce et traitements innovants

    Qu’est-ce que la polypose nasale ?

    Les polypes nasaux sont des excroissances bénignes d’apparence molle et gélatineuse qui se développent à l’intérieur de la muqueuse nasale ou des sinus paranasaux. Ils naissent précisément dans les sinus maxillaires, frontaux et ethmoïdaux et de là, ils s'insinuent dans la cavité nasale supérieure.

    Les petits polypes nasaux ne provoquent aucune gêne et peuvent souvent être ignorés. Cependant, lorsqu’ils atteignent des dimensions plus grandes, ils peuvent provoquer une congestion nasale et des difficultés respiratoires. Dans ce cas, ils doivent être traités chirurgicalement. 

    Les polypes nasaux se développent plus fréquemment chez les adultes avec une prédominance masculine, surtout chez ceux qui souffrent d'allergies et de sinusite. Chez les enfants, la présence de polypes nasaux pourrait être un signe de mucoviscidose.

    Symptômes de la polypose nasale

    Outre la congestion nasale et les troubles respiratoires, les symptômes de la polypose nasale peuvent être accompagnés de :

    • Écoulement nasal (rhinorrhée)
    • Perte complète de l'odorat (anosmie)
    • Disparition ou diminution du sens gustative (hypogueusie)
    • Maux de tête et /ou douleurs dentaires
    • Douleur ou pression faciale
    • Larmoiement des yeux
    • Sensation de pression sur le front et le visage

    En cas d'aggravation de la situation ou de présence de polypes nasaux massifs, entraînant des changements dans la structure de la pyramide nasale, des crises d’asthme et des apnées obstructives du sommeil peuvent ainsi apparaître.

    Polypes nasaux : D’où ça vient ?

    Les causes des polypes nasaux ne sont pas encore entièrement connues. Il s’agit cependant d’une inflammation chronique de la muqueuse nasale, qui entraîne une augmentation de volume et une extériorisation dans la cavité nasale. Les causes peuvent être :

    • De nature infectieuse (champignons ou bactéries)
    • De nature allergique
    • La conséquence de maladies telles que l'asthme ou la mucoviscidose.

    L’administration de certains médicaments et le smog peuvent également être liés à l’apparition d’une polypose nasale.

    Diagnostic des polypes nasaux

    La première étape du diagnostic des polypes nasaux consiste à consulter un spécialiste ORL. Le médecin procède à une anamnèse détaillée pour évaluer la prédisposition génétique à la maladie et identifier d'éventuelles affections associées.

    En outre, les tests suivants peuvent s'avérer utiles pour le diagnostic :

    • Tests d'allergie cutanée (prick-tests) 
    • Des analyses de sang
    • Tests sur la fonction respiratoire, nasale et olfactive 
    • Examens radiologiques (TDM ou IRM) et examens endoscopiques

    Dans les rares cas où des polypes nasaux seraient présents chez les enfants, un test de fibrose kystique doit être envisagé.

    Thérapie et soins

    Les petits polypes nasaux sont généralement traités avec des corticostéroïdes, administrés sous forme de spray nasal ou de comprimés pendant une période de traitement trimestrielle. En cas d'infection bactérienne associée, des antibiotiques peuvent aussi être prescrits.

    Cependant, il est important de prendre en compte les conditions médicales préexistantes telles que le diabète et l'hypertension, qui peuvent être exacerbées par les corticoïdes.

    Les polypes plus gros sont toutefois retirés chirurgicalement. Deux techniques d'intervention sont utilisées :

    • Polypectomie, grâce à un instrument qui permet de couper et d'aspirer le polype en même temps. Cette technique est réalisée en ambulatoire et sous anesthésie locale.
    • Chirurgie endoscopique des sinus : dans ce cas, l'opération d'ablation des polypes a lieu à l'hôpital, sous anesthésie totale et implique l'utilisation d'un endoscope capable de fournir une image agrandie des structures internes du nez (cavités nasales).

    Après l'opération, il est probable que l'utilisation de sprays de cortisone soit prescrite pour éviter, ou retarder, une récidive, c'est-à-dire la formation d'autres polypes.



    26434/4565-Takwa.jpg

    "Passionnée par la science, j’ai étudié l’optométrie que j’ai finie par abdiquer. Au milieu de tout cela, je suis tombée sous le charme de la rédaction. Ayant dévoré plusieurs encyclopédies, je pense que la plus belle forme de générosité est de partager son savoir."

    - Takwa

    Nos consultants vous aident à trouver les meilleures cliniques