Pourquoi l’abdominal Etching n'est pas recommandé pour les personnes obèses ?

Pourquoi l’abdominal Etching n'est pas recommandé pour les personnes obèses ?

Mode de lecture


Qu’est-ce-que l’abdominal Etching ? 

L’abdominal Etching est une intervention chirurgicale qui fait appel à la technique de lipoaspiration, où le chirurgien sélectionne la graisse à éliminer en vue de mettre en valeur les sillons abdominaux et faire ressortir les muscles essentiellement les “Six Packs” qui caractérise le ventre sculpté d’un athlète.

Les limites de l'abdominal Etching  

La gravure abdominale n’est pas faite pour tout le monde, les obèses ne peuvent pas subir une telle intervention. En fait, un bon candidat pour l’abdominal Etching ne doit pas avoir plus de 2 pouces de graisse pinçable. 

Qu'est-ce que la graisse abdominale ? 

La lipoaspiration vise à retirer les petites poches de graisse sous-cutanée que les régimes et les exercices sportifs n’ont pas réussi à les brûler. 

Cette graisse abdominale de type viscéral, est la plus toxique, elle couvre les intestins et/ou le foie. Une fois abondante, elle devient dangereuse et pose de nombreux risques sur la santé. 

Un style de vie sédentarisé et de mauvaises habitudes alimentaires favorisent l’accumulation de la graisse située sous l’abdomen.

Pourquoi faut-il éviter l’opération des “Six Packs” avec une graisse abdominale abondante ? 

La présence avec une grande quantité de celle-ci empêche le chirurgien d’effectuer l’opération d’abdominal Etching en vue de prévenir tout risque de complications et même de décès au cours de l’anesthésie en cas de présence de problème de santé. 

Effets de l’anesthésie sur les personnes obèses

Être en bonne santé est primordial pour pouvoir subir une anesthésie générale, c'est pour cette raison que le fait d’être obèse est un obstacle majeur pour subir l’opération des “Six Packs”. D’ailleurs, l’obésité représente un facteur de risque sur la fonction respiratoire ainsi que sur le système cardio-vasculaire en regard de la thrombose veineuse postopératoire. En effet, les cellules adipeuses qui sont largement présentes sous l’abdomen modifient la pharmacocinétique des agents anesthésiques, ce qui rend leur effet moins prédictible.

C’est pour cette raison que la consultation préopératoire auprès d’un anesthésiste est une étape capitale.  

Résultat esthétique

Ainsi, un surpoids important (avec un IMC> 30) ne permet pas d’avoir un ventre sculpté après un abdominal Etching, au contraire, vous pouvez être très désagréablement surpris du résultat.

Du côté esthétique, l’opération sera totalement échouée et le patient ne sera non plus satisfait de sa nouvelle apparence.

En effet, disposer des poches de graisses isolées et pratiquer régulièrement des exercices physiques aident énormément à avoir un résultat plus satisfaisant et à obtenir un relief de muscle plus prononcé.

Quand peut-on effectuer un abdominal Etching ? 

Si le patient a perdu beaucoup du poids suite à des régimes alimentaires et du sport et n’est pas arrivé à se débarrasser de la graisse du ventre, l’abdominal Etching peut lui bien servir.

Cette technique, classée parmi les chirurgies de finesse, est recommandée aux personnes ayant un mode de vie basé sur le sport et toute activité physique régulière. 

Les bons candidats doivent avoir des habitudes alimentaires saines qui les empêchent d’accumuler un excès de cellules adipeuses au niveau de l’abdomen.

Ils verront les résultats de l’opération plus rapidement que ceux avec des contours plus ronds.

L'élasticité du corps et la tonicité de la peau présentent un autre facteur qui aide à réussir la gravure des muscles abdominaux. 

Par ailleurs, la bonne élasticité fait référence aux personnes jeunes et non fumeurs dont le taux d’élastine est élevée. Cette dernière est une protéine qui permet à la peau de reprendre sa forme initiale après étirement. La perte d’élasticité peut être d’origine génétique, surtout chez les femmes obèses.


28806/7011-1993889-belle-femme-latine-avatar-icone-personnage-gratuit-vectoriel.png

"Passionnée par la science, j’ai étudié l’optométrie que j’ai finie par abdiquer. Au milieu de tout cela, je suis tombée sous le charme de la rédaction. Ayant dévoré plusieurs encyclopédies, je pense que la plus belle forme de générosité est de partager son savoir."

- Dorra

Nos consultants vous aident à trouver les meilleures cliniques en Turquie