Quels sont les troubles digestifs après une chirurgie bariatrique ?

Quels sont les troubles digestifs après une chirurgie bariatrique ?

Mode de lecture


Après une chirurgie de l’obésité, également appelée chirurgie bariatrique, différentes modifications sont survenues au niveau de la fonction du tube digestif et en particulier la fonction œsophagienne. Donc, en période post-opératoire, le patient doit être suivi par une équipe pluridisciplinaire comprenant un chirurgien, un diététicien, un psychiatre et une nutritionniste. Cet accompagnement est la condition clé du succès d’une chirurgie bariatrique et permet de maintenir une bonne santé à long terme.

Bénéfices de la chirurgie bariatrique

Avant de procéder à une chirurgie bariatrique, le corps est susceptible de présenter multiples troubles psychologiques et fonctionnels suite au surpoids et à un taux élevé de la masse grasse, comme : 

  • Les troubles cardiaques
  • Le diabète
  • La dépression
  • L’arthrite (inflammation des articulations)
  • L’apnée obstructive du sommeil (AOS)

En effet, après l’intervention chirurgicale, les spécialistes notent une réduction estimée à 25% du risque de décès à cause du cancer ou des troubles liés au fonctionnement du cœur. Par ailleurs, le diabète peut disparaître au fil du temps avec une perte très importante du poids.

Comment fonctionne le système digestif après une chirurgie bariatrique ?

Plusieurs examens digestifs sont réalisés avant l’intervention bariatrique, quelle que soit un bypass gastrique, anneau gastrique ou une sleeve gastrectomie, en raison d’éviter les complications postopératoires. Ces conséquences peuvent être potentiellement graves, notons une possibilité de reprise du poids, atteintes neurologiques ou même des carences nutritionnelles. En outre, des complications tardives peuvent toucher le système digestif et induit à une mauvaise fonction métabolique, dépendamment du type de la chirurgie bariatrique réalisée.

Anneau gastrique

La technique consiste à mettre en place un anneau en silicone autour de la partie supérieure de l’estomac afin de réduire son volume. Une fois la portion supérieure est remplie de nutriments, le centre de la satiété au niveau du cerveau sera averti pour donner un sentiment de rassasiement. Par la suite, la personne mange moins, ce qui va accélérer la perte du poids. 

Bypass gastrique

Cette procédure modifie le circuit des aliments où les denrées alimentaires ne passent pas par leur trajet habituel, mais atteignent directement l’intestin grêle, ce qui réduit l’absorption des calories et provoque une satiété précoce. Un risque de fistule d’ulcère peut être marqué. 

Sleeve gastrectomie

En se transformant sous forme d'un tube, l’estomac ne peut plus recevoir de grandes quantités de nutriments, ces derniers seront évacués promptement dans l’intestin grêle. Ce phénomène semble couplé avec une réduction du taux de ghréline sécrété, ce qui donnera une sensation rapide de satiété.

Troubles digestifs après la chirurgie d’obésité

Après une chirurgie bariatrique, quelques symptômes peuvent se manifester, indiquant l’existence des problèmes au niveau du système digestif chez le patient, ce qui nécessite une consultation, parfois, urgente auprès du chirurgien. Parmi les troubles digestifs les plus marqués, on trouve le développement des calculs biliaires (dépôts solides) causé par une sécrétion excessive du cholestérol par le foie. Ceci exige, dans certains cas avancés, l’ablation de la vésicule biliaire. 

On peut aussi constater l’apparition d’une occlusion intestinale due à la formation d’un tissu cicatriciel autour de l’incision ou bien au développement d’une torsion intestinale. Cette complication se traduit par la constipation, les nausées et les douleurs abdominales. Une fuite au niveau de l’estomac est également possible où le liquide de l’estomac peut se déverser dans l’abdomen pour causer une péritonite (inflammation de la membrane qui couvre la cavité abdominale). Cette dernière aura pour effets indésirables : la fièvre, l’essoufflement et les nausées.

Mesures à prendre après la chirurgie

Des programmes de consultations sont planifiés avec le patient, tout dépend du type de l’opération réalisée. En fait, le suivi médical peut durer à vie afin d’assurer le bien-être du patient et prévenir la plupart des troubles digestifs.

Généralement, le régime alimentaire à suivre pendant les deux premières semaines, est basé essentiellement sur les liquides constitués, en grande partie, des protéines. Dans les deux semaines qui suivent, l’alimentation doit avoir une texture moue en se basant encore sur la nourriture riche en protéine. Il n’est possible de manger des aliments solides qu’à partir la quatrième semaine et en petites quantités.

En effet, ces mesures contribuent à éviter l’inconfort digestif entraîné par la chirurgie et accélèrent la convalescence et la reprise de la vie quotidienne avec un nouveau souffle.


28806/7011-1993889-belle-femme-latine-avatar-icone-personnage-gratuit-vectoriel.png

"Passionnée par la science, j’ai étudié l’optométrie que j’ai finie par abdiquer. Au milieu de tout cela, je suis tombée sous le charme de la rédaction. Ayant dévoré plusieurs encyclopédies, je pense que la plus belle forme de générosité est de partager son savoir."

- Dorra

Nos consultants vous aident à trouver les meilleures cliniques en Turquie