Asthme et grossesse : options de traitement sécuritaires et précautions à prendre

Asthme et grossesse : options de traitement sécuritaires et précautions à prendre

Asthme et grossesse : options de traitement sécuritaires et précautions à prendre

    L'asthme est une maladie respiratoire chronique qui touche des millions de personnes dans le monde, suscite une inquiétude chez les femmes enceintes. Celles-ci peuvent légitimement se questionner sur les répercussions possibles pour leur futur enfant, ainsi que sur les phases d'accouchement et d'allaitement.

    Comment l'asthme affecte-t-il la grossesse ?

    L'impact de l'asthme sur la grossesse peut varier d'une femme à l'autre. Certaines femmes constatent une amélioration de leurs symptômes pendant la grossesse, tandis que d'autres constatent une aggravation. Dans certains cas, l'asthme peut entraîner des complications telles que :

    • Prématurité
    • Naissance de faible poids
    • Retard de croissance intra-utérin
    • Détresse respiratoire néonatale

    Il est conseillé de surveiller attentivement le bien-être du fœtus durant la grossesse. D'ailleurs, une échographie est recommandée entre 16 et 18 semaines pour toutes les asthmatiques enceintes. Les évaluations ultérieures doivent être envisagées à la lumière de l’état de la mère et du fœtus. Il est recommandé aux mères de suivre de très près les mouvements du fœtus à partir de 26 semaines et d'informer immédiatement l'obstétricien si elles constatent des anomalies.

    Comment gérer l'asthme pendant la grossesse ?

    Il est important de maintenir un bon contrôle de l'asthme pendant la grossesse. Cela aidera à réduire le risque de complications pour la mère et le bébé. Les femmes asthmatiques doivent travailler en étroite collaboration avec leur médecin pour développer un plan de traitement personnalisé.

    Le plan de traitement comprendra généralement les éléments suivants :

    • Continuer à prendre les médicaments prescrits pour l'asthme
    • Surveiller attentivement les symptômes
    • Éviter les déclencheurs de l'asthme
    • Prendre des mesures pour prévenir les exacerbations

    Tests à faire pour l'asthme pendant la grossesse

    L'évaluation de la fonction respiratoire fait partie des stratégies de prise en charge de l'asthme pendant la grossesse. Elle est réalisée à travers deux tests spécifiques : la spirométrie et la mesure du débit expiratoire de pointe (DEP).

    La spirométrie sert à évaluer l'efficacité du système respiratoire. Elle s'effectue à l'aide d'un appareil informatisé connecté à une sorte d'embout buccal, dans lequel il faut souffler avec un maximum d'énergie pendant au moins six secondes en continu. L’enquête ne provoque aucune gêne.
    La mesure du DEP évalue la vitesse à laquelle l'air introduit dans les poumons, lors d'une inspiration la plus profonde possible, est rejeté en soufflant le plus possible. Elle est réalisée à l'aide d'un instrument très simple, appelé "débitmètre", et ne provoque aucun type d'inconfort.

    Les options de traitement de l’asthme pendant la grossesse

    Lorsqu'il s'agit de traiter l'asthme pendant la grossesse, il est important de choisir des options de traitement qui sont à la fois efficaces pour contrôler les symptômes de l'asthme et sûres pour le développement du fœtus. Voici quelques options de traitement sécuritaires pour les femmes enceintes souffrant d'asthme :

    • Les bronchodilatateurs sont souvent prescrits pour le soulagement des crises d'asthme. Ces médicaments sont protégés comme sécuritaires pendant la grossesse et peuvent être utilisés au besoin pour soulager les symptômes.
    • Corticostéroïdes inhalés : Ils sont couramment prescrits pour réduire l'inflammation des voies respiratoires chez les personnes asthmatiques.
    • Anti-leucotriènes : Les anti-leucotriènes sont des médicaments qui bloquent les substances chimiques de l'inflammation des voies respiratoires responsables chez les personnes asthmatiques.

    Asthme et accouchement

    L'accouchement pour les femmes asthmatiques est un aspect crucial à considérer lors de la planification de la naissance. Le choix entre l'accouchement par voie vaginale ou par césarienne dépend de l'état de santé de la mère et du bébé, ainsi que la gestion de l'asthme pendant la grossesse.

    Si l'asthme est bien contrôlé, l'accouchement par voie vaginale est envisageable, mais une surveillance attentive est essentielle. En cas de contrôle insuffisant de l'asthme ou de complications telles que la pré-éclampsie, une césarienne peut être recommandée.

    Les médecins et les obstétriciens prendront des décisions en fonction de la situation individuelle, priorisant la sécurité et le bien-être de la mère et du fœtus.

    L'objectif principal est de veiller à ce que l'accouchement se déroule de la manière la plus sécuritaire possible pour la mère asthmatique et son bébé. Dans ce contexte, des discussions approfondies avec l'équipe médicale et la planification préalable sont essentielles pour déterminer le mode d'accouchement le plus approprié.

    Asthme et allaitement

    Les mères asthmatiques peuvent allaiter leur bébé sans avoir à arrêter de prendre leurs médicaments. En effet, les médicaments administrés par inhalation ne passent pas dans le lait maternel en quantité suffisante pour avoir un effet sur le bébé. Les médicaments oraux peuvent nécessiter une certaine vigilance, notamment les corticoïdes à forte dose, mais il n'existe toujours pas de contre-indication à l'allaitement. Par conséquent, une mère asthmatique devrait, comme tout le monde, allaiter son bébé, car cela, en plus de tous les bienfaits déjà connus, le protégera du développement de maladies allergiques.



    26434/4565-Takwa.jpg

    "Passionnée par la science, j’ai étudié l’optométrie que j’ai finie par abdiquer. Au milieu de tout cela, je suis tombée sous le charme de la rédaction. Ayant dévoré plusieurs encyclopédies, je pense que la plus belle forme de générosité est de partager son savoir."

    - Takwa

    Nos consultants vous aident à trouver les meilleures cliniques