Ménopause précoce : Age, signes & conséquences

Ménopause précoce : Age, signes & conséquences

Sommaire

    La ménopause précoce est un phénomène qui se caractérise par l'arrêt des menstruations avant l'âge de 40 ans. Elle se traduit par une insuffisance ovarienne prématurée caractérisée par une baisse de production d'œstrogènes et de progestérones.

    Causes d’une ménopause prématurée

    Outre les problèmes d'origine génétique, plusieurs facteurs peuvent également contribuer à une ménopause prématurée :

    • Des prédispositions génétiques.
    • Des pathologies endocrines auto-immunes, notamment la maladie de Basedow.
    • La consommation du tabac.
    • Traitement anticancéreux comme la chimiothérapie ou la radiothérapie.
    • L’hystérectomie (ablation chirurgicale de l’utérus).
    • Des infections virales.
    • Des troubles métaboliques (diabète de type I, maladie d’Addison).

    Symptômes d’une ménopause précoce

    Les symptômes de la ménopause prématurée sont similaires à ceux de la ménopause naturelle. Ils peuvent inclure :

    • Les bouffées de chaleur.
    • La sécheresse vaginale et la diminution de la libido.
    • Des règles abondantes.
    • Les sautes d'humeur.
    • Les changements hormonaux.
    • L'insomnie et les sueurs nocturnes.
    • Une prise de poids.

    Ces symptômes peuvent avoir un impact significatif sur la qualité de vie d'une femme et peuvent également augmenter le risque de développer des problèmes de santé tels que l’ostéoporose, les maladies cardiaques et l'incontinence urinaire.

    Diagnostic de la ménopause précoce

    Si vous présentez des symptômes de ménopause précoce, consultez votre gynécologue pour un diagnostic approprié. 

    Dans ce cas, vous pouvez effectuer :

    • Des analyses de sang pour mesurer le taux des hormones, telles que l'hormone folliculo-stimulante (FSH) et les œstrogènes.
    • Un examen pelvien et une échographie pour exclure d’autres causes potentielles de vos symptômes tels qu’une grossesse.

    Risques d’une ménopause prématurée

    Les femmes qui traversent une ménopause précoce sont susceptibles de présenter un risque accru de développer divers problèmes de santé, notamment :

    • L'ostéoporose : Maladie osseuse caractérisée par une diminution de la densité de l'os et une modification de sa micro-architecture.
    • Troubles cardio-vasculaires : Risques d’accident vasculaire cérébral et d’hypertension artérielle.
    • Le déclin cognitif : Risque de dépression et de troubles d'anxiété.
    • Risque accru de maladie d'Alzheimer et de Parkinson.
    • Vieillissement prématuré de la peau.

    La gravité et la fréquence des risques varient d'une femme à l'autre. À ce propos, un suivi gynécologique régulier est important pour surveiller et prévenir les risques.

    Traitement de la ménopause précoce

    La prise en charge d'une ménopause précoce est essentielle pour éviter les complications liées à un faible taux d'œstrogènes. Ceci peut être passé par ces options de traitements :

    • L’hormonothérapie substitutive (THS) est un traitement couramment utilisé pour remplacer les hormones que votre corps ne produit plus et soulager certains symptômes.
    • La prise des pilules contraceptives ou d'un patch contenant des œstrogènes et un progestatif.
    • Injection du plasma riche en plaquettes dans les ovaires des femmes pour redémarrer le cycle menstruel.

    Des changements de mode de vie, une alimentation saine, de l’exercice régulier et des techniques de gestion du stress, peuvent également contribuer à améliorer votre bien-être général.

    La ménopause précoce peut être une expérience difficile pour les femmes. En prenant des mesures proactives pour prendre soin de votre santé, elles peuvent gérer les symptômes et maintenir une bonne qualité de vie. 

    Retour des règles après une préménopause

    La cessation des règles, après une ménopause précoce, peut parfois être réversible dans certains cas. Bien que cela soit relativement rare, il peut être lié à une fluctuation hormonale ou un traitement hormonal substitutif.

    Dans de rares cas, une réactivation ovarienne spontanée peut-être constatée après une préménopause, ce qui peut entraîner le retour du cycle menstruel. Ce retour est généralement imprévisible et irrégulier. D'ailleurs, cela ne signifie pas nécessairement que la ménopause est révolue.



    26434/4565-Takwa.jpg

    "La plus noble forme de générosité est de partager les connaissances qui nous font grandir ! En tant que passionnée de recherche scientifique, j’ai choisi de diffuser mon savoir à travers l’écriture ! Cultiver, partager, tant l’échange perdure, l’espoir demeure."

    - Takwa

    Nos consultants vous aident à trouver les meilleures cliniques