Meilleures cliniques de Traitement du Cancer de poumon en Turquie

Le cancer du poumon est une maladie grave qui prend naissance au niveau des cellules pulmonaires. Tout commence par une tumeur maligne ; groupes de cellules cancéreuses d’origine broncho-pulmonaire pouvant envahir le reste de l’organe, voire d’autres parties du corps. Le principal facteur de risque est le tabac.

L’incidence du cancer du poumon est élevée dans le monde. C’est le deuxième cancer qui touche le plus de personnes au monde juste derrière le cancer du sein. Il s’agit de la première cause de décès par cancer chez l’homme.

Quels sont les différents types de cancer du poumon ?

C’est par l’examen anatomopathologique qu’on peut distinguer deux différents types de cancer :

  • Cancer non à petites cellules : ce sont les adénocarcinomes, le carcinome épidermoide et les carcinomes à grandes cellules (sarcomes et carcinomes sarcomatoides).
  • Cancer à petites cellules : ce sont les carcinomes à petites cellules et le carcinome mixte à petites cellules.
  • Le mésothéliome pleural : ce type se forme dans la plèvre qui recouvre les poumons.
  • Autres types : il s’agit d’une métastase d’auprès un autre cancer débuté dans un autre organe.

Causes du cancer du poumon et facteurs de risque

Le tabagisme est la cause principale de cette maladie. En effet, fumer du tabac accroit fortement les risques d’être atteint d’un cancer bronchique. Cependant, d’autres facteurs de risque existent ; par exemple :

  • L’âge. Le risque d’être atteint de cette maladie augmente avec l’âge.
  • Antécédents personnels ou familiaux de cancer du poumon.
  • Amiante.
  • Pollution de l’air.
  • Exposition à la radiation.

Quels sont les symptômes du cancer bronchique ?

Malheureusement, si on a des signes, c’est qu’on est dans un stade tardif. On peut avoir une toux persistante. Un wheezing (respiration sifflante), des douleurs thoraciques, des hémoptysies (lorsqu’on crache du sang), une altération de l’état général (asthénie, anorexie et amaigrissement) et une dysphonie (changement de la voix. 

D’autres symptômes peuvent apparaitre et qui sont liés à la libération de sub hormones libérées par les cellules cancéreuses ; c’est ce qu’on appelle le syndrome paranéoplasique (hippocratisme digital, hypersudation…). Des symptômes en rapport avec une métastase peuvent apparaitre aussi.

Comment faire le diagnostic des tumeurs broncho-pulmonaires à Istanbul ?

Il faut consulter le médecin devant le doute. Plus le diagnostic est fait précocement, plus le pronostic est meilleur.

Le diagnostic comporte plusieurs étapes :

  • Par l’interrogatoire : on précise les symptômes, la profession (il y a des professions à risque comme l’exposition à l’amiante), le tabagisme, l’éthylisme et les antécédents familiaux de cancer pulmonaire.
  • L’examen clinique : comportant l’examen général et l’examen de l’appareil respiratoire par l’inspection, la palpation, l’auscultation et la percussion.
  • Les examens complémentaires : on commence par la radio thorax, un scanner thoracique et la fibroscopie bronchique. Cette dernière nous permet de faire aussi des prélèvements en vue d’un examen anatomopathologique pour confirmer le cancer.

Ensuite, il faut compléter par le bilan d’extension à la recherche de métastases.

Traitement des tumeurs du poumon à Istanbul

Le traitement dans les hôpitaux d'Istanbul, comporte deux volets ; un traitement médical et un traitement chirurgical. 

Le traitement des tumeurs bronchiques à base de médicaments dépend de différents facteurs comme le type du cancer (à petites cellules ou non), l’état de la personne, ou encore l’avancement du cancer. 

Pour le cancer à petites cellules, les professionnels favorisent une combinaison de radiothérapie et de chimiothérapie. Ces traitements permettent de freiner la croissance de la tumeur et de réduire sa taille.

Quant à celui qui n’est pas à petites cellules, la chirurgie est préconisée.

Traitement chirurgical 

La chirurgie oncologique est le traitement le plus ancien utilisé contre les cancers et notamment celui du poumon. Elle est utilisée dans le but d’extraire définitivement la tumeur. Il existe deux principaux types de chirurgies contre le cancer du poumon :

  • La lobectomie : C’est une chirurgie qui consiste à enlever un lobe du poumon. Le chirurgien peut y avoir recours selon le stade de la maladie. Si les tumeurs ne se sont pas encore répandues et que le cancer est encore à un stade initial, l’oncologue procède à une ablation d’une partie du poumon.
  • La pneumonectomie : Si la tumeur s’est propagée dans le poumon, une ablation complète de ce dernier est effectuée. Les ganglions autour sont aussi enlevés pour éviter la propagation du cancer vers d’autres organes.

Chimiothérapie

Ce traitement consiste à administrer, par voie orale ou par injection, des médicaments qui sont toxiques pour les cellules. Ces produits injectés détruisent les cellules cancéreuses notamment en les empêchant de se multiplier et se diviser en bloquant le processus de synthèse de l’ADN.

La cure de chimiothérapie se fait toutes les 3 à 4 semaines. Cela permet aux tissus sains de récupérer. 

Les médicaments utilisés lors d’une chimiothérapie du cancer du poumon sont habituellement le cisplatine et le carboplatine. Ils sont administrés par injection.

Ces médicaments sont toujours associés à d’autres traitements ; par exemple :

  • Docétaxel.
  • Vinorelbine.
  • Etoposide.

Radiothérapie

La radiothérapie est utilisée contre tous types de cancers. Ce traitement peut être appliqué soit seul ou pour en accompagner un autre comme la chimiothérapie.

Le principe de cette technique repose sur l’effet de rayons de haute énergie qui éliminent les cellules cancéreuses. Elle cible généralement les tumeurs présentes au niveau du thorax.

En plus de ces trois traitements principaux, il existe deux autres techniques pour soigner les tumeurs bronchiques. Ces deux techniques sont l’immunothérapie et la thérapie ciblée.

Comment prévenir le cancer du poumon en Turquie ?

Le meilleur traitement du cancer du poumon est le traitement préventif. Les mesures préventives reposent sur l’éviction des facteurs de risque, essentiellement l’éviction du tabac.

Turquie Santé est responsable de négocier pour vous les meilleurs prix pour votre séjour médical en Turquie. Turquie santé rassemble les principaux hôpitaux et cliniques de Turquie, reconnus internationalement pour leur expertise.

Partager cette page

Questions fréquentes
  • Le tabagisme actif ou passif (inhalation de fumée de tabac ambiante) ;
  • Fumer du cannabis (Marijuana) ;
  • L'exposition au radon : un gaz incolore et inodore qui résulte de la désintégration naturelle de l'Uranium ;
  • L'exposition à l'amiante : des minéraux ressemblant à des fibres très fines, utilisés dans la plomberie, la fabrication du ciment et en électricité ;
  • L'exposition à certaines substances chimiques comme l'Arsenic, la poudre de Silice ou le Cobalte :
  • Pollution de l'air ;
  • Facteurs génétiques ;
  • Exposition aux radiations nucléaires ;
  • L'immunodépression.
  • Toux, avec essoufflement et des douleurs au thorax ;
  • Crachat de mucus teinté de sang ;
  • Bruit aigus émis à l'expiration (respiration sifflante) ;
  • Amaigrissement ;
  • Asthénie ;
  • Dysphonie (altération de la voix) ;
  • Difficulté à avaler ;
  • Enflement des ganglions lymphatiques au niveau du cou ou au-dessus de la clavicule ;
  • Mal de tête.
  • L'interrogatoire ;
  • L'examen clinique ;
  • L'imagerie : radio et scanner (tomodensitométrie) ;
  • Bronchoscopie ;
  • Biopsie ;
  • Évaluation du stade de la maladie (examens complémentaires pour vérifier si d'autres organes sont touchés) ;

 

Plusieurs types de traitements du cancer du poumon existent :

Ces procédures peuvent être employées seules ou combinées.

Meilleures Cliniques & Avis vérifiés

NEOLIFE ONCOLOGY CENTER  0
  • Clinique ambulatoire en Oncologie fondée en 2010
  • 02 Cliniques du même groupe en Roumanie
  • Toutes les nouvelles technologies y existent
Certifications:
Commission mixte internationale
Organisation internationale de normalisation
ESMO Centre intégré désigné en oncologie et en soins palliatifs
ISO 900:2008

telegram fbmessenger viber whatsapp

MEMORIAL Ataşehir  1
MEMORIAL Ataşehir
Istanbul, Turquie
Prix Garanti Direct Prix Directs Garantis

  •  Hôpital Multi-spécialités de 143 lits
  •  Personnel médical apprécié et reconnu 
  •  Fondé en 2008
Certifications:
Commission mixte internationale
Organisation internationale de normalisation
Comité d'assurance de la qualité
ISO 900:2008

telegram fbmessenger viber whatsapp

MEMORIAL ANKARA  2
MEMORIAL ANKARA
Ankara, Turquie
Prix Garanti Direct Prix Directs Garantis

  • Membre de l'American Hospital Association (AHA)
  • Capacité de 230 lits
  • Le meilleur hôpital à Ankara

 

Certifications:
Commission mixte internationale
Organisation internationale de normalisation
ISO 900:2008

telegram fbmessenger viber whatsapp

MEMORIAL Bahçelievler  3
  • Hôpital neuf Ultra moderne
  • Hôpital Multi-spécialités
  • Classe VIP
Certifications:
Commission mixte internationale
Organisation internationale de normalisation
ISO 900:2008

telegram fbmessenger viber whatsapp

HIZMET By Memorial  4
HIZMET By Memorial
Istanbul, Turquie
Prix Garanti Direct Prix Directs Garantis

  • Hôpital Multi-spécialités renommé
  • 7 salles d'opérations
  • Capacité de 77 Lits
Certifications:
Commission mixte internationale
Organisation internationale de normalisation
ISO 900:2008

telegram fbmessenger viber whatsapp

MEMORIAL Şişli  5
MEMORIAL Şişli
Istanbul, Turquie
Prix Garanti Direct Prix Directs Garantis

  • Grand Hôpital fondé en 1999
  • 200 Lits
  • 53 000 mètres carrés

 

Certifications:
Commission mixte internationale
Organisation internationale de normalisation
ISO 900:2008

telegram fbmessenger viber whatsapp