A propos du Covid-19 en Turquie ! (dernière mise à jour le 25/12/2020) ×

Meilleurs hôpitaux de Traitement de la dépendance à la cocaïne en Turquie

+1000 Docteurs
Reconnus
Joint commission certified hospitals
Cliniques aux Normes Américaines JCI
+600 Avis
Vérifiés
Assistance
Gratuite

Se libérer de sa dépendance à la cocaïne dans un hôpital en Turquie : tout savoir !

Décider de rompre avec la cocaïne est un choix très courageux nécessitant une volonté d’acier. En effet, la cocaïne est la substance la plus addictive au monde après l’héroïne

L'objectif de la désintoxication à la cocaïne est d’aider le patient à retrouver sa santé et de renouer avec son environnement. La Turquie a réalisé de nombreux exploits dans le traitement de la dépendance. Avec des cliniques répondant aux normes mondiales, le sevrage à la cocaïne à Istanbul réussit à tous les niveaux.

En vous faisant suivre par des médecins confirmés, votre séjour de désintox ne peut être que bénéfique. Turquie Santé vous met en relation avec des hôpitaux et cliniques spécialisés en traitement de la dépendance à Istanbul.


Comment ça marche ?

Qu’est-ce que la cocaïne ?

La cocaïne est une substance extraite de la feuille de coca, une plante cultivée en Amérique du Sud. Appelée parfois coco, coke ou blanche, elle se présente sous forme d’une poudre blanche au goût amer.

Cette substance extrêmement addictive est très souvent inhalée par voie nasale (sniffée), fumée ou encore injectée dans le sang.

Son effet commence à partir de 5 à 10 mg de poudre sniffée. Une dose est considérée comme élevée au-delà de 60 mg et très élevée à partir de 90 mg.

Les effets de la cocaïne varient entre stimulation, faim, soif, euphorie et hyperactivité. Cela se déroule suivant trois phases :

  • Le rush (sentiment d’euphorie) : L’énergie du consommateur augmente considérablement et ses capacités mentales aussi.
  • Le high (sensation de bien-être) : La sensation du plaisir intense qui suit le rush.
  • Le crash (descente) : Le sujet présente de l’hypersomnie, la tristesse, une bradykinésie, une bradypsychie ainsi que des difficultés de concentration.

Comment devient-on cocaïnomane ?

Les phases « rush » et « high » durent de trente à quarante minutes. À noter que c’est la première phase qui crée la dépendance chez le sujet. En effet, les cocaïnomanes cherchent à reproduire le même effet chaque fois qu’ils sniffent de la cocaïne.

Avec le temps, le corps développe une tolérance à la coke, ce qui pousse le consommateur à augmenter la dose.

Une fois testée, le désire de rester sous l’effet de la cocaïne est très intense. Il s’agit donc d’une dépendance physique et psychique.

Quelles sont les conséquences de la dépendance à la cocaïne ?

La cocaïne détruit principalement le système cardiovasculaire. Ces effets se manifestent par une hypertension artérielle, de la fièvre, des arythmies et des infarctus du myocarde. Dans le cas d’une surdose, la cocaïne peut causer un arrêt cardiaque.

Certains cocaïnomanes souffrent de saignements nasaux dus à une irritation de la paroi latérale de la fosse nasale. La cocaïne peut également causer une altération de l’odorat, des douleurs thoraciques et d’une insuffisance respiratoire.

Mélangée avec de l’alcool, la cocaïne devient le cocaéthylène, une substance extrêmement plus toxique dont l’effet dure plus longtemps.

La coke conduit également à l’apparition de troubles psychiques tels que :

  • Une diminution de la concentration ;
  • Perte de la mémoire ;
  • Troubles de la pensée ;
  • Une déficience intellectuelle ;
  • Dépression

La dépression causée par la consommation de la cocaïne est susceptible de conduire au suicide.

Comment peut-on aider une personne dépendante à la coke ?

La dépendance à la cocaïne est un trouble très complexe. Il faut prendre cela en compte si vous voulez aider un cocaïnomane.

À noter que la toxicomanie en général crée un sentiment d’abandon et de solitude. Ce sentiment pousse la personne à chercher une compensation en augmentant sa dose de substance dont elle est accro. Il ne faut donc pas ignorer une personne dépendante, car plus vous l’ignorez plus son état s’aggrave.

Rassurez votre ami ou votre proche qu’il n’est pas seul dans son combat. Montrez-lui qu’il peut vous faire confiance et soyez bienveillant. De cette façon, il sera optimiste et cela augmentera ses chances de rétablissement.

Pour une prise en charge effective, vous pouvez faire appel à une clinique de traitement de la toxicomanie à Istanbul. Contactez les conseillers de Turquie Santé pour une meilleure orientation et un devis gratuit.

Traitement de l’addiction à la cocaïne dans une clinique en Turquie : les étapes

Le traitement de la dépendance à la cocaïne passe impérativement par quatre phases :

La phase du diagnostic 

Cette étape a pour objectif d’évaluer l’état de santé physique et mentale du patient et son degré de dépendance. Elle comprend

  • Un test d’urine ;
  • Une analyse de la FNS ;
  • Une analyse biochimique du sang ;
  • L’échocardiogramme ;
  • L’évaluation du médecin interniste ;
  • Le psychodiagnostic.

À la fin de cette étape, l’équipe soignante élabore le programme du traitement selon les résultats obtenus. Le patient peut être soumis à d’autres examens s’il s’avère que son état de santé le nécessite.

La phase de l’abstinence

C’est la phase durant laquelle corps du patient est renforcé à l’aide de vitamines, de minéraux et d’acides aminés. Cette phase a pour objectif d’améliorer le métabolisme et de stimuler l’appétit du patient. Ce dernier retrouvera ainsi son énergie et les symptômes qui accompagnent son sevrage diminueront.

La phase du traitement de la dépendance psychique

Cette phase combine plusieurs procédures et soins telles que :

Les techniques aversives

Cette thérapie consiste à faire suivre un comportement addictif d’une sensation désagréable. Elle vise donc à provoquer un sentiment de répulsion envers la cocaïne chez le patient.

La pharmacologie hypnotique

Elle consiste à administrer au patient des psychotropes (neuroleptiques, tranquillisants, antidépresseurs) et des antihistaminiques H1. Ces médicaments visent à soigner les troubles de sommeil causées par le manque de la coke chez le patient.

Traitement à l’Ibogaïne

C’est une molécule psychoactive qui agit sur les circuits dopaminergique et les récepteurs des opiacés dans le cerveau. À doses modérées, L'ibogaïne a des effets psychostimulants et euphorisants. Elle a donc pour but de substituer l’effet de la cocaïne dans le cerveau sans le détruire pour autant.

La physiothérapie

Les séances de physiothérapie sont individuelles. Durant tout le traitement, la physiothérapie est nécessaire afin d’obtenir d’excellents résultats.

Le traitement de la dépendance à la cocaïne nécessite la collaboration de plusieurs docteurs : généralistes, anesthésistes, psychiatres et psychologues. Vous serez sous la supervision d’une équipe médicale hautement qualifiée jouissant de plusieurs années d’expérience.

Comment éviter la rechute après le traitement de l'addiction à la coke ?

Des contrôles mensuels réguliers sont nécessaires pendant un an. Le traitement prescrit est modifié selon l’évolution de l’état du patient. Les patients doivent maintenir le contact avec les médecins traitants et leur faire part de leur progression. Tout cela peut se faire à distance si le patient ne peut pas se déplacer fréquemment en Turquie.

Les avantages du traitement de la dépendance à la cocaïne en Turquie

Traiter sa dépendance à la cocaïne à Istanbul est un excellent choix, et ce pour les raisons suivantes :

  • La facilité de la prise de contact ;
  • Le respect de l’anonymat du patient et du secret médical ;
  • L’autonomie du patient est garantie ainsi que son intimité ;
  • Des hôpitaux répondant aux normes internationales (Certifiés ISO et accrédités par JCI) ;
  • Présence d’interprètes hautement qualifié en psychothérapie ;
  • Un taux de succès frôlant les 100% ;
  • La possibilité d’économiser jusqu’à 25% de vos dépenses.

Traitement de l'addiction à la cocaïne dans un hôpital en Turquie : à quel prix ?

Le coût du traitement dépend de sa durée, de l’état de santé du patient et des examens supplémentaires qu’elle nécessite. La Turquie jouit de plusieurs cliniques et hôpitaux offrant des soins médicaux de qualité avec des prix raisonnables. En effet, vous n’êtes pas obligés de vous ruiner pour vous offrir une deuxième chance dans la vie.

En plus des prix réduits, vous pouvez être sûre d’être suivi par les meilleurs docteurs spécialistes en toxicomanie à Istanbul. N’hésitez donc pas à contacter les conseillers de Turquie Santé pour obtenir votre devis personnalisé gratuitement.

Questions fréquentes

Les addictologues recommandent aux patients de suivre leur traitement pendant au-moins 12 mois, même après être sorti de l'hôpital ou de la clinique. Le traitement postcure est plus que nécessaire pour éviter la rechute.

Bien évidemment ! Les informations du patient resteront confidentielles.

Cela dépend de votre condition physique et psychique.  Le prix n'est pas le même pour tous les patients car le traitement est personnalisé.

NP BRAIN  0
NP BRAIN
Istanbul, Turquie


Certifications:
Joint Commission International
International Organization for Standardization (ISO)

Prix Garanti Direct
Prix Direct Garanti
Voir le certificat
NP BRAIN
...

D'autres ont vu aussi


Avis Médical & Devis Gratuit